Paysage

Quand le paysage inspire les artistes visuels

Exerçant un attrait indéniable sur les créatifs, le paysage est une inspiration commune et récurrente. Que ce soit en photographi e, en peinture , en dessin  voire même en sculpture , ce sujet propice à la réalisation d’oeuvres de différentes natures appelle à la contemplation.

Toutefois, malgré son évidente popularité auprès des artistes de toutes les disciplines, les pratiquants de l’art visuel ne l’ont pas toujours compris à sa juste valeur.

À vrai dire, les premières représentations de paysage utilisaient plutôt ce dernier comme le théâtre de scènes extérieures, et non en tant que sujet central aux oeuvres. Ainsi, jusqu’à la fin du Moyen âge, les campagnes , forêts  et bords de mer  sont soit dépeints en retrait, soit dépouillés de plusieurs éléments naturels  pour mieux s’insérer à des pièces picturales.

Pour réellement voir le paysage prendre une place importante au sein des inspirations artistiques , il faut cependant attendre l’entrée dans la Renaissance.

En effet, si la thématique religieuse est encore bien présente dans les réalisations créatives de cette ère, la liberté dont jouissent les artistes offre un second souffle au concept du paysage.

Conséquemment, bien que plusieurs d’entre eux choisissent encore d’opter pour la référence biblique (comme pour le Florentin Fra Angelico avec The Capture of Christ en 1440), beaucoup se réapproprient les idéaux esthétiques de l’antiquité.

Dans la deuxième moitié du 15e siècle, porté par le savoir-faire de peintres flamands issus du réalisme  et du naturalisme, le paysage s’extrait du carcan artistique qu’on lui a précédemment imposé. On assiste alors à l’élaboration de tableaux qui mettent l’accent sur la splendeur d’un espace naturel plutôt que sur les personnages qui y évoluent.

Dans les siècles qui suivent, la diversification des usages et l’amélioration des techniques contribuent à faire de la peinture de paysage un genre pictural  à part entière.

L’innovation artistique n’étant pas l’affaire d’un seul courant ou d’une seule région du monde, les Français Nicolas Poussin et Claude Gellée ont tous deux entrepris de faire ressortir la poésie derrière les panoramas naturels.

Ils sont notamment à l’origine de toiles comme Arche rocheuse et une rivière (c.1626-1632) et Paysage avec Junon et Argus (c.1636-1637), qui octroient une valeur significative aux environnements illustrés.

Huile sur bois , photo en noir et blanc  ou land art , le paysage est un thème qui ne manque pas de s’accorder aux différentes époques ainsi qu’aux modes d’expression les plus diversifiés.