Aquarelle

L’aquarelle comme matière créative fétiche des artistes

Bien que sa composition soit presque en tout point identique à celle de la gouache , l’aquarelle est un type de peinture  dont le résultat se distingue par sa finesse et sa faible opacité.De ce fait, bien que l’aquarelle soit un matériau polyvalent, le support de prédilection des artistes qui la mobilisent demeure le papier.

Toutefois, comme c’est le cas pour beaucoup d’autres matériaux utilisés en arts plastiques, les techniques et supports dédiés à l’aquarelle ont évolué au même rythme que les grandes civilisations. Par conséquent, il est tout à fait logique de constater que le papyrus, la soie, le cuir, le tissu et l’écorce ont tous été utilisés pour mener à bien des projets avec ce type de peinture.

Ancré dans la tradition artistique de plusieurs cultures, l’historique de l’aquarelle conserve de forts liens avec l’Asie de l’Est, mais aussi avec le Moyen-Orient. Néanmoins, c’est véritablement la période de la Renaissance qui a jeté les fondations de ce qu’on considère comme l’aquarelle moderne.

D’ailleurs, beaucoup considèrent que le véritable architecte de ce mouvement n’est nul autre que l’artiste allemand Albrecht Dürer. Ce dernier a su mettre à profit la douceur qui se dégage des tracés propres à l’aquarelle pour compléter des représentations de paysages.

Ses observations d’éléments naturels lui ont entre autres permis de matérialiser des oeuvres telles que Le Moulin à eau sur la Pegnitz (c.1506) et A Young Hare (c.1502).

Mais d’autres artistes se sont aussi distingués en utilisant l’aquarelle. Pensons à des peintres comme Vassily Kandinsky, Eugène Delacroix, William Blake ou Paul Klee. Et plusieurs des fameux paysages d’Anton Van Dyck ont également été réalisés avec ce type de peinture à l’eau.

Ultimement, la grande aisance d’utilisation de l’aquarelle fait de ce matériau créatif un instrument idéal pour ceux qui souhaitent répondre à l’appel de l’expression visuelle.