Gouache

La gouache : matériau artistique quasi universel

Pouvant à la fois désigner la finalité d’une oeuvre et un matériau artistique, la réputation de la gouache (tiré de l’italien « guazzo ») n’est plus à faire.

Déclinaison plus opaque de l’aquarelle  ce type de peinture à l’eau  et les techniques qui permettent son utilisation à des fins créatives existent depuis beaucoup plus longtemps qu’on pourrait le croire.

D’ailleurs, les traces d’une substance semblable à la gouache ont pu être identifiées dans certaines manifestations culturelles typiques de l’Égypte antique. D’autres composés aux caractéristiques similaires à celles de la gouache ont également fait leur apparition au Moyen Âge.

Mais, comme plusieurs autres matériaux artistiques , c’est véritablement la période de la Renaissance qui a offert à la gouache ses lettres de noblesse. On a découvert que ce matériau se mélangeait aisément avec bon nombre de matières solubles dans l’eau. On peut même la retravailler pendant des années avant de la vernir.

Parmi les peintres qui ont contribué à élever cet élément coloré au rang des matières créatives dignes de ce nom, on peut notamment citer Albrecht Dürer avec son oeuvre Landscape with a Woodland Pool (c.1497) et Titien avec Amour sacré et Amour profane (c.1514).

Vous cherchez plus d’inspirations. Consultez notre boutique …

La gouache : des avantages artistiques indéniables

Bien qu’elle soit solidement implantée au sein des matériaux artistiques fréquemment sollicités par les artistes peintres, la gouache au sens classique du terme doit désormais rivaliser avec ses propres variantes, dont la gouache acrylique.

Néanmoins, en s’attardant aux tableaux de formidables têtes créatives comme Henri Matisse, Ad Reinhardt, Paul Klee, Jo Baer et Louise Bourgeois, il est difficile de croire qu’une matière aussi noble pourrait un jour être entièrement remplacée. De plus, les propriétés de la gouache dite « classique » comme son séchage rapide, sa facilité d’utilisation, sa maniabilité et son opacité demeurent particulièrement intéressantes.

Celle-ci est donc loin d’avoir dit son dernier mot quant à sa place au côté des matériaux artistiques de premier choix.