fbpx

Lithographie

Lithographie

La lithographie utilisée comme matière artistique

Le gras et l’eau se repoussent l’un et l’autre.

C’est sur ce principe qu’est basée la lithographie, une technique d’impression  élaborée vers la fin du 18e siècle (plus précisément en 1796) en Allemagne par l’auteur et dramaturge Aloys Senefelder. Et par la suite, au début du 19e siècle, on a pu l’utiliser à plus grande échelle.

Traditionnellement réalisé à l’aide d’une encre lithographique assez huileuse pour correctement s’imprégner, ce procédé a vu ses supports d’impression évoluer au même titre que les méthodes utilisées.

Ainsi, même si la pierre calcaire à grains fins a longtemps permis aux artistes lithographes de s’exprimer, leurs successeurs n’ont pas hésité à la troquer contre des matériaux moins encombrants. On pense ici à des plaques en aluminium ou en zinc.

Qu’elle soit employée pour effectuer plusieurs tirages d’une même oeuvre ou encore comme mode d’expression à part entière, la lithographie a donné l’occasion aux artistes de diffuser autrement leurs travaux. Faisons un bref retour sur son usage en tant que matière propice à la réalisation artistique.

Vous cherchez plus d’inspirations. Consultez notre boutique …

Une technique d’impression propice à l’émancipation créative

D’abord contraints d’exercer leur art dans les limites de l’imprimerie en taille-douce ou de la gravure en taille d’épargne, les artistes à la recherche de nouvelles avenues créatives n’hésitèrent pas à s’approprier la lithographie.

Par exemple, avec l’apparition de ce nouveau procédé, l’imprimé exclusivement en noir et blanc  a très vite vu la reproduction d’images en couleurs prendre le relais. Cette même qualité fut exploitée dans la représentation plus diversifiée des tons par des artistes  issus de différents courants artistiques  comme c’est le cas pour Joan Miro, Pablo Picasso et Vassily Kandinsky.

Bien que l’arrivée de la presse lithographique ait quelque peu écarté l’aspect artisanal de ce type d’impression, plusieurs artistes font perdurer la beauté du geste en faisant de la lithographie leur mode d’expression principal.