Beaux-arts

Beaux-arts

Les beaux-arts : une discipline englobante

Pour les puristes, les beaux-arts désignent la mise en avant de l’esthétisme pur d’une oeuvre, au détriment de son aspect pratique potentiel.

Courant popularisé en Europe, cet usage de l’art s’éloigne des pratiques qui le conceptualisent comme simplement quelque chose de décoratif.

Historiquement parlant, les beaux-arts chapeautent 5 modes d’expression : la peinture , la sculpture , l’architecture, la musique et la poésie.

Toutefois, en pratique, on tend à délaisser les beaux-arts de performance pour se concentrer sur ses formes à dominance visuelle. Ainsi, les formes d’art  telles que le dessin , l’imprimé  et la mosaïque peuvent toutes trois s’imbriquer à cette définition.

Bien qu’on lui attribue des qualités traditionnelles, l’art du beau continue de se réinventer. Voici comment.

Tracer la ligne entre l’esthétique et le commode

Depuis leur séparation d’avec l’art utilitaire, les beaux-arts sont au coeur d’un vif débat. La confusion porte surtout sur ce que l’on devrait considérer comme faisant partie de ce mouvement aux accents intransigeants.

Par exemple, un vase en céramique, un imprimé sur textile ou encore des ornements sculptés ont tous une vocation décorative. Mais, à l’oeil de celui qui reçoit, ils témoignent aussi d’un certain attrait esthétique.

L’idéal défendu par les porte-étendards de ce mouvement s’oriente vers une pièce d’art créée dans le seul but d’être admirée, analysée et comprise.

Il est évident que la beauté d’une oeuvre transcende les styles d’art.

Cependant, lorsqu’on désigne les diverses formes qui nichent dans les beaux-arts, c’est la réception individuelle des oeuvres qui tranche.

Les beaux-arts à l’aube du nouveau millénaire

En apparence, les beaux-arts s’incarnent davantage dans les siècles passés.

Or, le rythme effréné avec lequel l’art évolue et les limites sans cesse repoussées par les artistes ont permis à ce mouvement de mettre un pied dans la modernité.

Maintenant, la photographie  et les réalisations issues de l’art conceptuel peuvent aussi être associées aux beaux-arts.