fbpx

Futurisme

Futurisme

L’art contemporain : la pertinence de l’actuel

Apparu en Italie au début du 20e siècle, le mouvement littéraire et artistique  du futurisme s’intéresse à la complexité du monde contemporain sous différents angles.

Le courant culturel du futurisme fut pour la première fois désigné dans le manuscrit publié par l’écrivain italien Filippo Marinetti en 1909.

Dans ce « Manifeste du futurisme », Marinetti fait l’éloge d’un mode de pensée qui trouve plutôt la beauté dans ce qui est rapide, mécanique et urbain. En effet, les artistes futuristes se plaisent à représenter la vitesse de manière hautement colorée, en mixant les formes.

En s’appropriant certains éléments du cubisme , le futurisme permet aux artistes de synthétiser la réalité au lieu de la présenter telle quelle. Du même souffle, ce mouvement s’intéresse aussi à ce que peut ressembler le monde après eux. Et au fil du temps, le futurisme a notamment inspiré la peinture, l’architecture, la littérature, le cinéma et la sculpture.

Voyons comment le futurisme s’est enraciné dans l’histoire de l’art.

Vous cherchez plus d’inspirations. Consultez notre boutique …

Dynamiser la peinture

Puisque le futurisme prône l’amour de la vitesse, les oeuvres peintes  selon ses préceptes paraissent assez lumineuses et saccadées pour bien représenter la dynamique du mouvement et du rythme.

Pour mieux mettre de l’avant les transformations qui bouleversent les villes et les hommes, les artistes du futurisme se plaisent à mobiliser des formes  au lieu des silhouettes.

L’intensité des scènes de la vie est mise en lumière par la qualité très simultanée de l’organisation des images présentées.

Le deuxième temps du futurisme

La période plus optimiste qui entoure le futurisme prend brusquement fin en 1916, à l’aube de la Première Guerre mondiale.

À partir de cette époque, l’unicité qui régnait autrefois sur la communauté des artistes du futurisme s’effondre. Toutefois, cette version réactualisée du futurisme est celle qui se rapproche le plus de celle que l’on connaît aujourd’hui.

Influencée par le surréalisme , le post-cubisme et le constructivisme, cette nouvelle mouture du futurisme s’oriente davantage vers la projection de l’homme-robot.

L’influence de la machine y étant prépondérante, les formes géométriques  sont de plus en plus utilisées pour remplacer les contours du corps humain.