Pointillisme

Pointillisme

Le pointillisme : trouver la beauté dans le chaosv

Pratique néo-impressionniste en opposition au symbolisme, le pointillisme est un courant pictural  qui met l’accent sur un tout nouvel usage des couleurs.

Identifié pour la première fois en 1886, ce mouvement artistique  vient en effet suggérer une utilisation plus orientée sur le pigment et sa place au sein de l’oeuvre. À vrai dire, pour peindre selon les principes du pointillisme, les artistes s’efforcent d’appliquer de petits points de couleur afin d’imager des scènes. Parmi ces créateurs, on retrouve notamment les Français Georges Seurat et Paul Signac, qui en sont les deux principaux fondateurs.

Visuellement unique, l’art pointilliste continue d’appeler son auditoire à l’observation.

Un univers bucolique

Le calme qui se dégage des tableaux pointillistes n’est pas un hasard. En fait, beaucoup d’images représentées selon ce mode d’expression sont souvent déjà empreintes d’une éclatante sérénité. Dans cette optique, un tableau pointilliste est susceptible de montrer :

  • Un portrait;
  • Des animaux;
  • Un paysage;
  • Une scène de la vie quotidienne.

Pour donner un ton encore plus caractéristique à leurs tableaux, les peintres qui créent sous le couvert du pointillisme font régulièrement appel à des teintes complémentaires.

En appliquant cette technique qui oppose certaines couleurs à d’autres, les artistes sont capables de produire des effets et des contrastes intéressants.

Mobiliser les capacités d’observation du public

Majoritairement élaborés avec de la peinture à l’huile , les tableaux pointillistes nécessitent une grande précision. Puisque les traces de peinture ne peuvent généralement pas y être mélangées, ils requièrent aussi une extrême patience.

Toutefois, une tâche primordiale incombe au destinataire d’une oeuvre pointilliste : l’observation.

En effet, l’une des particularités de ce type de création est qu’elle est plus facile à comprendre lorsqu’elle est vue de loin.

Malgré les moments forts qu’elle a connus au tournant du 19e siècle, la vision unique proposée par le courant du pointillisme tend aujourd’hui à s’estomper au profit de techniques plus simples à employer.