fbpx

Réalisme

Réalisme

Le réalisme, l’art de s’approprier le présent

À la différence du romantisme, le courant culturel du réalisme répudie une perception trop idéaliste de la réalité. Soucieux de s’écarter des paramètres picturaux classiques, c’est d’abord le peintre et sculpteur Gustave Courbet qui fait l’ébauche du réalisme au milieu du 19e siècle.

En bon visionnaire, celui-ci reconnaît aussi l’importance du sujet, et ce au détriment de la méthode mise à exécution pour créer. Voyons comment Gustave Courbet est parvenu à faire fi des critiques pour donner au réalisme l’importance qu’on lui attribue aujourd’hui.

 

Dénicher la beauté au détour d’un sentier

Le réalisme témoigne avant tout du souhait qu’a l’artiste d’offrir une projection lucide de ses inspirations. Ainsi, il n’est guère surprenant d’apprendre que beaucoup de tableaux issus du réalisme dépeignent des scènes rurales ou ouvrières typiques du 19e siècle.

L’idéal du réalisme étant plutôt mis sur le vrai, le fantastique et le sublime, qui caractérisent si bien l’art romantique, font place à une tout autre forme de beauté : celle du réel. Progressiste, cette quête de la désillusion à travers l’art déferle tel un raz-de-marée chez les artistes déjà réceptifs au renouvellement de leurs pratiques.

Ceux-ci s’offrent désormais la liberté d’émerveiller le public avec des évocations maussades et parfois crues du monde.

 

Le réalisme à la sauce américanisée

Bien que le mouvement du réalisme ait surtout pris naissance sur le vieux continent, il n’a pas tardé à prendre d’assaut les Amériques, connaissant une éclosion dès la deuxième moitié du 19e siècle.La déclinaison nord-américaine du réalisme propose, elle aussi, de mettre en lumière le quotidien de la classe des laissés-pour-compte.

Dans pratiquement toutes les sphères culturelles, la montée du réalisme américain fait la promotion de la masse industrielle, quitte à se donner des allures d’art documentaire.

Celui-ci participe notamment à l’apparition de courants similaires tels que le précisionnisme et le régionalisme.

Les artistes du précisionnisme mettent plutôt l’accent sur les infrastructures urbaines comme les rues, les tunnels et les tours. Pour leur part, les peintres issus du régionalisme s’éloignent de la grande ville pour montrer au monde le vrai visage des communautés rurales.