Bois

Le bois comme matériau artistique polyvalent

Lutherie, charpenterie, sculpture d’ornements … C’est évident : le bois est un matériau de fabrication qui sert autant la créativité de l’artiste que celle de l’ouvrier.

Aussi utilitaire que noble, le tissu végétal qu’est le bois a su se tailler une place de choix au sommet des matériaux organiques les plus régulièrement sollicités par l’homme à travers son évolution. Et au fil du temps, ce matériau est devenu bien plus qu’un incontournable de la construction. On l’a employé pour magnifier notre environnement.

Malgré ses fonctionnalités quasi universelles, les premières déclinaisons artistiques du bois s’orientent davantage vers la production d’ornements décoratifs. Par exemple, au début de l’antiquité égyptienne, on creuse le bois pour pouvoir y insérer d’autres éléments issus de la nature  comme l’ivoire, la roche ou des os.

Le résultat? Des oeuvres de marqueterie intemporelles qui auront tôt fait d’inspirer les Florentins du 16e siècle dans la confection de diverses pièces de mobilier.

Éventuellement, avec la multiplication du nombre d’adeptes de ce matériau artistique, l’élaboration de nouveaux procédés permet aux artistes  d’explorer de nouvelles avenues créatives. C’est notamment le cas avec la peinture sur panneau de bois , qui sert de support à d’illustres oeuvres comme La Joconde de Léonard de Vinci (c.1503-1516), probablement le tableau le plus célèbre au monde et qui a marqué l’époque de la Renaissance. Paysage avec arc-en-ciel de Pierre-Paul Rubens (c.1636) est une autre oeuvre peinte sur panneau de bois qui appartient par contre au mouvement baroque.

Finalement, il est difficile d’évoquer un matériau artistique tel que le bois sans faire mention de la tempera , une technique de peinture à l’eau à l’origine d’importants tableaux comme Tobie et l’Ange d’Andrea del Verrocchio (c.1470-1480) et La Madone Frizzoni de Giovanni Bellini (c.1460-1464).

Prépondérant comme matériau artistique dans l’art folk , le bois suggère une chaleur qui ne manque pas de nourrir l’imagination des artistes d’ici et ailleurs.