Cubisme

Cubisme

Le cubisme : étrange et rafraîchissant

Véritable coup de tonnerre culturel, le cubisme propose aux artistes de renouer avec la précision représentative classique à travers les bouleversements abstraits  qui caractérisent le début du 20e siècle.

Bien qu’on attribue régulièrement l’élaboration du courant à Pablo Picasso et Georges Braque, c’est le peintre Paul Cézanne qui jette les bases du mouvement. En effet, c’est son exploration inédite du comportement des motifs et des couleurs qui contribuera à modifier la perception de l’espace pictural.

Et si le cubisme est d’abord et avant tout une histoire de peinture , son influence s’étend aussi à l’architecture, la littérature et même la musique.

Explorons ensemble le courant stylistique surprenant qu’est le cubisme.

Du cubisme cézannien à la restructuration de Picasso

Comme nous l’avons mentionné, le précubisme tel que proposé par Paul Cézanne est déterminant pour les artistes qui se l’approprient par la suite. Dans cette phase exploratoire qui se déroule au début des années 1900, ce dernier s’intéresse à la simplification des éléments naturels qui l’entourent.

Ainsi, un arbre  peut devenir un cylindre alors que la montagne  s’exprime davantage sous forme de triangle. En faisant abstraction des normes, le peintre impressionniste  rejette l’idée d’une perception absolue au profit d’une perspective multiple.

C’est grâce à l’audace du Français que le cubisme de Picasso et Braque est aujourd’hui considéré comme l’un des courants artistiques modernes les plus révolutionnaires du 20e siècle.

La consécration du cubisme analytique

Entre 1909 et 1912, le célèbre peintre espagnol Pablo Picasso met au point la première véritable déclinaison du cubisme : le cubisme analytique.

Étrangement, ce dernier délaisse les formes géométriques  exclusivement carrées pour introduire des figures courbes  et des superpositions à ses oeuvres. Dans une tentative ultime d’offrir une vision encore plus disjonctée du sujet humain , Picasso incorpore également une perspective linéaire aux compositions qu’il produit.

En somme, un tableau issu du cubisme analytique permet au public de comprendre l’objet d’inspiration , peu importe l’angle avec lequel il est observé.